In memoriam

Jubilaire 2009 - Montréal - 75 ans

Soeur Jeanette LajeunesseSœur Jeannette Lajeunesse 

De Coaticook où elle voit le jour, Jeannette devient une jeune fille brave et pleine d’enthousiasme en rejoignant ses cousines au Juvénat de Rigaud. À lire les exploits des missionnaires, en Chine, au Vietnam, en Birmanie… elle sent exploser en elle le désir de marcher sur leurs pas.
Devenue novice, et portant la livrée blanche de cette troupe franciscaine, elle saisit toutes les occasions qui la préparent vers l’accomplissement de son idéal. Au monotype de l’imprimerie, comme dans différents engagements naissent ses aptitudes. Son périple intérieur est aussi inauguré : action, contemplation. Acceptation des risques de la mission.

Il vient, cet heureux jour de mai 1934 où elle reçoit sa destination pour la Chine! Or, en ce temps là, c’était d’abord le bateau via Rome, pour rejoindre les autres sœurs partantes à la Maison générale.. Un mois s’écoule où S. Jeannette, femme joyeuse et très débrouillarde, s’engage allègrement dans les tâches confiées et montre une facilité d’adaptation. Puis, c’est l’heure de la grande aventure par mer, de Marseille, à Chengtu.
 
Faut entendre Jeannette raconter avec palpitant intérêt ses voyages, et comment elle s’initia à la langue Chinoise, avec peu de cours particuliers! L’oreille attentive aux novices avec qui elle travaille, elle s’applique à prononcer aussi correctement que possible et sur la bonne tonalité, les mots-clés nécessaires aux débutantes. C’est l’inculturation à plein et c’est là, dans cette mystérieuse Chine et loin des siens, qu’elle fait Profession perpétuelle.
 
Éventuellement c’est au dispensaire et à l’infirmerie que S. Jeannette s’initie aux soins des malades, puisqu’on lui reconnaît de réelles aptitudes en ce domaine. Mais bientôt, les difficultés de l’occupation communiste rendent la vie difficile, pénible même, avec l’incertitude du lendemain. La peur s’installe…
 
Le Seigneur voit l’angoisse de sa servante et la convoque à Macau, puis à Hsinchu, Taïwan, où elle servira de tout son cœur à notre nouvel Hôpital… Qui dira tout ce que cette femme forte a réalisé pour les plus pauvres d’entre les pauvres! Coup de chapeau, S. Jeannette, pour les nombreux petits miracles en faveur des enfants surtout! Elle a exercé une force d’attraction par sa joie spirituelle et sa condescendance.
 
Finalement, elle revient au Canada en 1983, mais en son cœur est réservée place de choix pour la CHINE! Que d’émotions lors du revoir en famille! Et quelle réadaptation à notre société actuelle! Une Année-relais très appropriée lui est offerte, après quoi S. Jeannette reprend à nouveau des engagements selon ses forces. Elle apprécie hautement le milieu spirituel de Sainte-Anne-de-Beaupré; la vie d’adoratrice remplit ses jours et féconde son service. Elle sait mettre la Parole de Dieu et son Amour en Bonne Nouvelle pour les Associés. Aujourd’hui transférée à l’infirmerie de Montréal, le Christ qui l’a regardée avec amour il y a 75 ans, lui redit encore: Jeannette, viens, suis-moi!   

 

Témoignages

Jubilaires 2009

Joanna

Teresa

Marie-Laure

Karen

www.fmmcanada.org
© 2009